Menu
Catégorie
 
5) – Déplacement

5) –   Déplacement

Les cyclones peuvent se déplacer sur des milliers de kilomètres à une vitesse moyenne de 20 à 25 km/h. Cette vitesse est assez faible dans la phase de genèse, mais elle augmente progressivement qu’ils s’éloignent des eaux tropicales et se dirige vers le nord (pour l’hémisphère nord). Alors leur déplacement peut être plus rapide (700 à 1000 km par jour).

photos18Cette carte montre les zones où les ouragans frappent le plus souvent et leurs directions. Comme on peut le voir c’est tout le long des tropiques
(vers 10° de latitude) qu’ils se développent comme l’eau y est assez chaude.

Le déplacement des cyclones est influencé par différentes manières :

1) -Un autre système ou l’Effet Fujiwara, en effet lorsque deux cyclones sont suffisamment proche pour agir l’un l’autre, autant sur leur intensité que sur leur déplacement ; on estime qu’ils doivent être distants de moins de 1300 à 1500 km pour cela. Du nom d’un météorologiste du début du siècle qui a longtemps étudié l’action réciproque de typhons dans le Pacifique occidental, cette action a parfois comme conséquence de mettre en rotation, ou de faire tournoyer en quelque sorte (d’où l’appellation de « valse » parfois employée à la place de « effet »), les deux cyclones l’un autour de l’autre, s’ils ont des intensités équivalentes, ou s’ils ont des intensités très différentes, le plus faible s’enroulant en spirale autour du plus puissant. Dans l’Océan Atlantique, ce cas de figure n’est pas très fréquent, mais en 1995, on se souvient de la tempête tropicale KAREN qui s’est mis à tournoyer autour de IRIS, ouragan de classe 3, et qui a finalement été phagocyté par ce dernier beaucoup plus intense.

2) -Les Courants Directeurs et Courants Jets,

Les Courants Directeurs, ou le Jet Stream (Polar et Tropical), qui sont en fait, la direction des vents venant du Jet Stream Polar souvent au sud des Etats Unis et le Jet Stream Tropical qui le plus souvent circule en direction de la Caraïbe.

Le jet-stream est un courant d’air très rapide de quelques centaines de kilomètres de large, et de seulement quelques kilomètres d’épaisseur. Il est habituellement situé au niveau de la tropopause entre 10-15 kilomètres au-dessus de la surface de la Terre. Ces courants soufflent de l’Ouest vers l’Est selon la rotation de la Terre. La vitesse des vents à l’intérieur de ces courants est d’environs de 200 à 300 km/h mais ils peuvent dépasser 400 km/h.

Il y a deux principaux jet-streams :

– le jet-stream subtropical à environ 30 degrés de latitude ;
– le jet-stream polaire à environ 60 degrés de latitude.

220px-Courant-Jet_2-220x1983) -Les Anticyclones, qui sont des zones de hautes pressions atmosphériques, génèrent un mouvement des particules d’air « tournant » dans le sens des aiguilles d’une montre autour du centre de l’anticyclone dans l’hémisphère nord. Du côté équatorial de l’anticyclone, ces mouvements d’air sont les alizés soufflant de l’est. Les cyclones ont en général un déplacement qui évite ces zones de hautes pressions de surface. Dans l’Atlantique Nord, il y a un anticyclone quasi-permanent, celui des Açores, car souvent centré au voisinage de cet archipel, et qui se déplace saisonnièrement entre les Bermudes (été-automne) communément appelé aussi anticyclone des Bermudes. Dans l’Atlantique Sud, l’anticyclone océanique est celui dénommé de Sainte-Hélène.

440px-Twaves_fr

fleche_gaucheimagesBouton-retour-haut-de-page

*